11/04/2017

Assemblée Générale - 23/4/2017 - Algemene Ledenvergadering

L’Assemblée générale de l’Association Égyptologique Reine Élisabeth aura lieu le dimanche 23 avril 2017 à 10h30 dans la salle “du petit Narthex”  des Musées Royaux d’Art et d’Histoire, 10 Parc du Cinquantenaire à 1000 Bruxelles.

 

De Algemene Ledenvergadering van het Egyptologisch Genootschap Koningin Elisabeth zal plaatshebben op zondag 23 april 2017 te 10u30 in de zaal naast de “Kleine Narthex”  van de Koninklijke Musea voor Kunst en Geschiedenis, Jubelpark 10, 1000 Brussel.

 

Ordre du jour Agenda
1. Procès-verbal de la séance du 24 avril 2016 1. Notulen van de vergadering van 24 april 2016
2. Rapport des directeurs 2. Verslag van de directeuren
3. Rapport financier 3. Financieel verslag
4. Rapport des vérificateurs 4. Verslag van de verificateurs
5. Approbation des comptes annuels 5. Goedkeuring van de jaarrekeningen

6. Décharge donnée aux administrateurs et aux vérificateurs

6. Decharge verleend aan de bestuurders en aan de verificateurs

7. Projet de budget 7. Ontwerp van budget
8. Renouvellement de mandats et nominations 8. Hernieuwing en toekenning van mandaten
9. Admission de nouveaux membres 9. Aanvaarding nieuwe leden
10. Divers 10. Rondvraag

 

  

La séance sera suivie à 11h15 d’une conférence présentée par Monsieur Benoît Lurson, (Université Libre de Bruxelles/Ägyptologisches Institut der Universität Leipzig)

  

De vergadering zal gevolgd worden (om 11u15) door een lezing van de heer Benoît Lurson,  (Université Libre de Bruxelles/Ägyptologisches Institut der Universität Leipzig)

 

Destin d’un temple, histoire d’une nécropole. Le temple de Touy et la tombe de Karomama révélés par les fouilles archéologiques

  

Des autres fondations royales élevées par les pharaons du Nouvel Empire sur la rive gauche de Louxor, le Ramesseum, la grande fondation de Ramsès II (env. 1279-1212 av. J.-C.), se distingue par le temple que le roi fit élever sur son côté nord pour sa mère, la reine Touy.

Depuis 2010, les ruines de ce temple font l’objet d’une fouille systématique qui a pour cadre une coopération franco-allemande en matière de recherche, dont les grandes lignes s’inscrivent dans celles de l’Agenda franco-allemand 2020. Les résultats en sont tout autant inattendus que remarquables. Ainsi, pendant la campagne 2014, l’équipe y a mis au jour la tombe de la divine adoratrice Karomama de la XXIIe dynastie (deuxième moitié du IXe siècle av. J.-C.), bien connue pour le bronze à son image conservé au Musée du Louvre et ramené d’Égypte par Jean-François Champollion.

PB160002.jpg

Ainsi les fouilles de ce temple et de cette tombe ont-elles permis de jeter une lumière nouvelle sur le destin de ce monument et sur l’histoire de la nécropole de la Troisième Période Intermédiaire (env. 1069-664 av. J.-C.) dont la tombe de la divine adoratrice fait partie.

Ce sont ce destin et cette histoire que la conférence se propose de retracer.

 

  

Les commentaires sont fermés.