09/11/2017

Fonds Jean Capart : présentation au public

Ce vendredi 1er décembre 2017, dans le cadre prestigieux des Musées Royaux d’Art et d’Histoire (Parc du Cinquantenaire à Bruxelles), aura lieu une journée intitulée « Sur les traces de Jean Capart… ».

Cette journée vous proposera différentes conférences (en français et en néerlandais) en rapport avec la vie du fondateur de l’égyptologie belge et son œuvre.

Vous en trouverez ici le programme complet.

 

Op vrijdag 1 december 2017 vindt in het prestigieuze kader van de Koninklijke Musea voor Kunst en Geschiedenis (Jubelpark te Brussel) een colloquium plaats onder de titel "In de voetsporen van Jean Capart...".

Tijdens dit evenement worden verscheidene lezingen (in het Nederlands en het Frans) aangeboden omtrent het leven en het werk van de stichter van de Belgische egyptologie.

Voor het volledige programma kunt u hier klikken.

 

 

logo_Fonds_JCapart.jpg

 

08/11/2017

Conférence - 19/11/2017 : Le mythe osirien au vu des données archéologiques et technologiques

 

 

Dimanche 19 novembre 2017 à 10h30 dans l’auditorium des M.R.A.H.

Zondag 19 november 2017, om 10u30, in het Auditorium van de K.M.K.G.

  

Le mythe osirien au vu des données archéologiques et technologiques

 

Par Georges Verly (chercheur MRAH-EACOM)

et

Luc Delvaux (conservateur Egypte dynastique et gréco-romaine aux MRAH)

 

 

L’évocation d’un rite par la recherche sur les technologies anciennes est-elle possible ?

 osiris.gif

Les archéologues du Bonn Ägyptisches Museum ont mis au jour un ensemble exceptionnel de moules (potées) de la Basse Époque provenant de Qoubbet el-Hawa.

Dans la chaîne opératoire de la technique de la cire perdue, la potée est un moule argileux permettant la production d’artefacts en bronze.

L’examen par µ-CT scan de cet ensemble antique révèle deux techniques radicalement différentes. La première s’applique à la production classique de statuettes de divinités et la seconde, celle qui nous intéresse, façonne des Osiris dont les pieds sont coulés de manière autonome.

Technologiquement, cette méthode de production semble une aberration d’autant que la soudure du corps en fusion sur des pieds froids serait techniquement impossible. Ces paradoxes seraient-ils associés à un rituel osirien ?

Quatre chercheurs se sont associés afin de croiser les données égyptologiques, archéométriques, technologiques et expérimentales.

 

 

 

Conférence organisée en collaboration avec la « Diffusion Culturelle » des M.R.A.H. Entrée libre pour les membres.

 Lezing georganiseerd in samenwerking met de « Diffusion Culturelle » van de K.M.K.GGratis toegang voor leden.

 

19/09/2017

Lezing 8/10/2017 : Het "Panorama du Caire" van Emile Wauters en Rudolf von Habsburg-Lothringen's reis naar Egypte (1881). Kroniek van een verloren meesterwerk

Zondag 8 oktober 2017, om 10u30, in het Auditorium van de K.M.K.G.

Dimanche 8 octobre 2017 à 10h30 dans l’auditorium des M.R.A.H.

 

Het "Panorama du Caire" van Emile Wauters en Rudolf von Habsburg-Lothringen's reis naar Egypte (1881).
Kroniek van een verloren meesterwerk.

Door Eugène Warmenbol

 

 

Emile Wauters (1846-1933) was één van de belangrijkste portretschilders van het einde van de 19de en het begin van de 20ste eeuw.

km012202.jpg 

Hij reisde tweemaal naar Egypte: in 1869, om de opening van het Suez Kanaal bij te wonen, en in 1881, om zijn “Panorama du Caire”, voor te bereiden, niét in het gezelschap van Prins Rudolf, zoals dikwijls geschreven wordt, hoewel hij inderdaad afgebeeld wordt.

Dit buitenmaats meesterwerk (144 x 15 m) werd in Brussel, Wenen, München en Den Haag tentongesteld, telkens met overweldigend succes.

Dankzij Baron Louis Cavens kreeg het een “definitieve” plek, in 1897, wanneer het in een pseudo-moskee ondergebracht werd, opgericht in het Jubelpark. Sinds dit gebouw omgebouwd werd tot de Grote Moskee van Brussel ging het enkel bergaf met dit meesterwerk, en het is nu spoorloos. Maar misschien niet verloren?

 

    

Lezing georganiseerd in samenwerking met de « Educatieve en culturele dienst » van de K.M.K.G.
Auditorium van de Koninklijke Musea voor Kunst en Geschiedenis, Jubelpark 10, 1000 Brussel.
Gratistoegang voor leden van EGKE & Vrienden van de KMKG.

 

Conférence organisée en collaboration avec le "Educatieve en culturele dienst" des M.R.A.H.
Auditorium des Musées Royaux d'Art et d'Histoire, 10 parc du Cinquantenaire à 1000 Bruxelles.
Entrée libre pour les membres de l'AERE et les Amis du Musée.

09/05/2017

Publication - Publicatie : Burial assemblages from Bab el-Gasus in the Geographical Society of Lisbon.

Monumenta Aegyptiaca XIV

Burial assemblages from Bab el-Gasus in the Geographical Society of Lisbon. Rogério Sousa.

 

 

ru2gmyms.jpg 

 The objects published in this book belong to the Eighth Lot of antiquities found in Bab el-Gasus, the collective tomb of the priest and priestesses of Amun (Theban necropolis, 21st Dynasty), currently kept at the Geographical Society of Lisbon.  In this undisturbed tomb – the largest ever found in Egypt – 153  burial assemblages were uncovered.

Combining new conceptual frameworks with epigraphic methods of survey, this catalogue proposes a thorough methodology for the textual description and visual documentation of each object, having in mind the future development of comparative studies with the whole sample of more than 250 coffins and mummy-covers found in the tomb.

Rogério Sousa coordinates the Gate of the Priest Project, an international research project based in the University of Coimbra (Center of Classical and Humanistic Studies) involving an international network of institutions. Currently he is involved in the comparative study of the coffins found in Bab el-Gasus aiming to understand the symbolism, ritual and social significance of coffin decoration during the 21st Dynasty.

 

  

Prix public : 89 €

Réduction de 30% pour les membres. TVA et frais de port en sus. 

Prijs niet-leden: 89 €

– 30% ledenkorting. BTW en portokosten niet inbegrepen.

 

 

11/04/2017

Assemblée Générale - 23/4/2017 - Algemene Ledenvergadering

L’Assemblée générale de l’Association Égyptologique Reine Élisabeth aura lieu le dimanche 23 avril 2017 à 10h30 dans la salle “du petit Narthex”  des Musées Royaux d’Art et d’Histoire, 10 Parc du Cinquantenaire à 1000 Bruxelles.

 

De Algemene Ledenvergadering van het Egyptologisch Genootschap Koningin Elisabeth zal plaatshebben op zondag 23 april 2017 te 10u30 in de zaal naast de “Kleine Narthex”  van de Koninklijke Musea voor Kunst en Geschiedenis, Jubelpark 10, 1000 Brussel.

 

Ordre du jour Agenda
1. Procès-verbal de la séance du 24 avril 2016 1. Notulen van de vergadering van 24 april 2016
2. Rapport des directeurs 2. Verslag van de directeuren
3. Rapport financier 3. Financieel verslag
4. Rapport des vérificateurs 4. Verslag van de verificateurs
5. Approbation des comptes annuels 5. Goedkeuring van de jaarrekeningen

6. Décharge donnée aux administrateurs et aux vérificateurs

6. Decharge verleend aan de bestuurders en aan de verificateurs

7. Projet de budget 7. Ontwerp van budget
8. Renouvellement de mandats et nominations 8. Hernieuwing en toekenning van mandaten
9. Admission de nouveaux membres 9. Aanvaarding nieuwe leden
10. Divers 10. Rondvraag

 

  

La séance sera suivie à 11h15 d’une conférence présentée par Monsieur Benoît Lurson, (Université Libre de Bruxelles/Ägyptologisches Institut der Universität Leipzig)

  

De vergadering zal gevolgd worden (om 11u15) door een lezing van de heer Benoît Lurson,  (Université Libre de Bruxelles/Ägyptologisches Institut der Universität Leipzig)

 

Destin d’un temple, histoire d’une nécropole. Le temple de Touy et la tombe de Karomama révélés par les fouilles archéologiques

  

Des autres fondations royales élevées par les pharaons du Nouvel Empire sur la rive gauche de Louxor, le Ramesseum, la grande fondation de Ramsès II (env. 1279-1212 av. J.-C.), se distingue par le temple que le roi fit élever sur son côté nord pour sa mère, la reine Touy.

Depuis 2010, les ruines de ce temple font l’objet d’une fouille systématique qui a pour cadre une coopération franco-allemande en matière de recherche, dont les grandes lignes s’inscrivent dans celles de l’Agenda franco-allemand 2020. Les résultats en sont tout autant inattendus que remarquables. Ainsi, pendant la campagne 2014, l’équipe y a mis au jour la tombe de la divine adoratrice Karomama de la XXIIe dynastie (deuxième moitié du IXe siècle av. J.-C.), bien connue pour le bronze à son image conservé au Musée du Louvre et ramené d’Égypte par Jean-François Champollion.

PB160002.jpg

Ainsi les fouilles de ce temple et de cette tombe ont-elles permis de jeter une lumière nouvelle sur le destin de ce monument et sur l’histoire de la nécropole de la Troisième Période Intermédiaire (env. 1069-664 av. J.-C.) dont la tombe de la divine adoratrice fait partie.

Ce sont ce destin et cette histoire que la conférence se propose de retracer.